Blog
2019-10-17

Agreableness-first : la différence

Publié par Alex le 05/09/2019
Image
Agreableness-first
Body

L’utilisateur d'abord, le contenu d'abord, le mobile d'abord, le SEO d'abord, les statistiques d’abord, la performance d’abord, la stratégie d’abord… Tout doit être prioritaire.  

Il faut cependant satisfaire, ne délaisser certains aspects pour obtenir d’excellents résultats sur le WEB. Tout semble a priori important. Mais dans un monde qui exige de plus en plus de hiérarchie, de priorité et de rapidité, sur quoi allez-vous vous concentrez ? C’est la question que doivent se poser les agences digitales comme la nôtre quand elles commencent un projet. Tout doit être pris en compte, puis catégorisé et priorisé. C’est une approche très stoïque et académique, mais nécessaire pour permettre de définir les objectifs du projet. 

Ce qui est certain c’est que ces résultats, aussi excellents soient-ils, doivent-être mesurés selon différents indicateurs. Dans le monde du commerce électronique, l’augmentation du chiffre d’affaires pourrait être l’indicateur naturel, mais en réalité ce n’est pas le seul. 

Dans le monde du B2B, ces indicateurs sont moins clairs. Plusieurs points de mesure pourront déterminer si le projet a répondu aux attentes. Mais dans l’ensemble, les agences digitales estiment qu’un seul facteur est toujours vrai : celui qui évalue l'utilisabilité de l’interface d’un site Web. 

Nous l'appelons le facteur d’agréabilité ou « agreableness-first ». C'est un indicateur constant de la qualité de nos efforts perçus du début à la fin.
 

Les 'firsts'
agreableness-first

Dans l’ensemble toutes les caractéristiques dites “premières” ou suffixées de first sont importantes. Essayons d’en analyser plusieurs :

L’utilisateur d’abord : cela semble logique, imaginez vos personas, faites preuve d'empathie pour eux (prospects, clients, êtres humains) et concentrez-vous sur l'UX. 

L’UX se concentre sur l'expérience de navigation en utilisant l'interface comme outil pour atteindre ces objectifs.  
Mais l'utilisateur ne conçoit pas une stratégie. L’UX vient finalement conforter la stratégie mise en place, celle qui met l’utilisateur au centre. 

Le contenu d’abord : les agences web sont en réalité des designers de contenus.
Un bon contenu est basé sur la compréhension des priorités, mais également rédigé en vue d’optimiser le référencement ou de répondre aux données historiques et aux besoins des utilisateurs. 

Un bon contenu a une vraie structure avec une introduction, un déroulement et une conclusion. Et même s’il respecte une structure, cela ne garantit pas la qualité du fond. 

Le mobile d'abord : les statistiques montrent que l'utilisation des mobiles ne cesse d’augmenter. 

Cependant un bon site web doit fonctionner sur tous les appareils. Vous ne pouvez pas valider une maquette mobile et l'étirer, pas plus que vous ne pouvez le concevoir pour le desktop et la réduire. 
Le « responsive web design »  est une évidence aujourd'hui - et votre site web doit s'adapter avec fluidité selon toutes les résolutions.

Le SEO d’abord : on l'entend tous les jours, « un bon site web n'est rien si on ne peut pas le trouver sur les moteurs de recherche ».  
Mais n’oublions pas qu’il existe plusieurs canaux pour diffuser votre site. 
Le référencement est obligatoire mais très critique. De plus, en fonction de la nature concurrentielle de votre secteur, le référencement naturel ne sera pas suffisant.
De sorte que nous pourrions inverser la logique en disant : « un bon référencement n'est rien si le site n’est pas utile ».

Les statistiques d’abord : Certains suggèrent que l’analyse des données statistiques pour améliorer l’expérience utilisateur fonctionne. C’est vrai et ces analyses ne doivent pas être laissées de côté mais souvent, les datas ne sont pas tangibles et la projection est difficile. 

Ces métriques offrent un outil pour répondre à de nombreuses questions, mais elles ne vous aident pas à vous poser les bonnes questions.

La performance d’abord : la célèbre maxime « fast is beautiful » est bien-sûr toujours d’actualité. 
Si une page WEB met trop de temps à se charger, l’utilisateur part. La performance est un facteur déterminant. 

Cependant la performance doit être prise en compte après l’utilisateur. Vous devez savoir qui sont vos utilisateurs et ce qu’ils attendent d’abord. 

Un champ de recherche sur votre site ne fait pas de vous Google. 

La stratégie d’abord : La stratégie d’abord : les agences web et digitales ne discuteront pas de la nécessité de commencer par une stratégie. Mais concernant la conception web, la stratégie a ses limites à moins d’être constamment repensée. 
 

De début à la fin

La notion « agreableness-first » est un très bon indicateur de satisfaction sur tout le long du projet et peut concerner tous les types de sites Web.

Par exemple, cette notion vous permet d’identifier chaque lieu d’intérêt sur la carte de votre site web. Il n’est pas question de règle, mais plus de proposer une interface adaptée à votre secteur d'activité, à votre cible, aux habitudes de vos utilisateurs mais aussi à votre budget. 

Ce n’est pas seulement une question d’UX, cela va au delà. Le concept  
d’ «agreableness-first »  met tout en œuvre pour permettre à la stratégie, au contenu, au design, au back-office, à la performance, aux évolutions de fonctionner ensemble. 

« Agreableness-first » fixera le niveau d’exigence requis pour donner à l'utilisateur mais aussi à vos administrateurs la meilleure expérience possible. 

Le qualité d’un projet WEB réside dans l’ensemble de ces petits détails tels que : les espacements, les bordures, les couleurs, les liens, la vitesse de chargement mais aussi la recherche, ou encore la facilité d’administration etc.  

Tout doit être fluide et ce sur tous les appareils possibles et dans chaque recoin du site. 
Le soin accordé à un votre interface est un véritable signe de respect pour votre client, prospect, partenaire. 
Dans tous les cas ceci ne fera qu’améliorer la satisfaction de vos utilisateurs.   

En conclusion

Demandez-vous à votre prochaine visite sur un site web : « Est-ce que j'ai apprécié les petits détails qui ont rendu mon expérience meilleure ? » 

Heureusement, il n’y a souvent pas besoin de le demander. L’expérience est tellement agréable que vous ne savez même pas pourquoi. 
La fluidité des interactions, de la lecture est si bonne que que vous ne savez même pas le temps que vous avez passé sur le site (soit dit en passant la meilleure preuve de réussite d'une interface).
 
Un tel succès est le Saint-Graal pour les agences Web.

Avec « Agreableness-first » tous les facteurs rationnels doivent être satisfaits pour garantir une excellente expérience, un bon en référencement, une adaptabilité mobile ou encore une  administration simple. 

Tout ceci contribue de manière subjective à créer une expérience émotionnelle d’une valeur inestimable. Et c’est cet aspect là qui peut vous offrir un réel retour sur investissement. 

 

Partager

Ajouter un commentaire

Restricted HTML

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.

Suivez-nous

ws-interactive.fr